Éclats

Endormis face au ciel
Les tombeaux aux nuques brisées
Défleuris
Alignés
Sur le trottoir brun houblon sont collés
Comme les étoiles d’Hollywood Boulevard
Et on y marche en zigzaguant sans même les effleurer

Éclats
Un chien gaufré par un radiateur
Un drap en papier de verre
Pour boire et écrire
Parce que dormir
Non
Éclats
La Valstar s’est brisée
Les étoiles des rois
Versailles en miroirs
Et glas et glas et glas
juillet 2011

A découvrir aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.