Rue Bayard

Le vieux platane de Bayard est ici
Rue Bayard
Tout tatoué et le nez rouge de gnôle
Quand un jour encore
Voilà
Voilà la rue blanche et le froid
Et les pattes des oiseaux qui se brisent
Et le vieux platane de Bayard maintenant
Son buste de roi mort soulève une tête de méduse
Ce sont
Qui lui font une couronne
Toutes les photos de Venise

Il a jeté aux eaux tout son matériel
Ses pinceaux et ses palettes sépia
Aux eaux ou au ciel
Même son inspiration et les étoiles au bout de ses doigts
Et voilà
Le vieux platane de Bayard est ici
Rue Bayard
Avec les drôles et les dingos
Fauve en cage et roi sans arène
Venise Venise
Il rêve
Il n’y a rien pour le réchauffer que son habit blanc d’orphelaine
octobre 2010

A découvrir aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.