#5 – à l’enfant sauvage

">

#5 – à l’enfant sauvage

je t’ai vu danser comme la lune sur le toit des immeubles
je t’ai vu dans la brume des matins abandonnés
je t’ai vu manger la poussière d’or des champs de blé
je t’ai vu dans la montagne un couteau planté dans le ciel

où es-tu perdue maintenant
dans les tortures de mon ventre
désolé je pense à toi comme aux morts
avant d’aller dormir
lundi 5h30

Laisser un commentaire