Clément / fragment 217

Le néo-impressionnisme, popularisé de nos jours sous le nom de pointillisme, est l’art suprême de l’addition : l’addition des couleurs d’une part, et l’addition du peintre et de l’observateur d’autre part.
Dans une peinture classique, les pigments de couleur sont mélangés sur la palette du peintre, et ensuite celui-ci les dépose sur sa toile. S’il mélange les trois couleurs primaires, il obtient une sorte de bouillie noire.
Dans une peinture néo-impressionniste, le mélange des couleurs est réalisé par l’œil de celui qui regarde. La galaxie est explosée, puis reconstituée et étalée sur la surface plane, chaque touche de couleur auparavant invisible devient visible. Et lorsque le peintre juxtapose les trois couleurs primaires, il obtient le blanc original.

Fragment suivant

https://www.youtube.com/watch?v=oBnsGko1ODo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.