Illustre les lundis-poèmes

#9 – L’alignement vertical

J’écris ton nom
ton nez petite tombe à papillons
tes yeux rochers dans l’écume
et ta lèvre falaise
qui tremble et d’où se jettent les mots

Tu ne m’évoques
ni les statues antiques
ni les déesses ni les anges
mais un corps informe et ubique
un totem univers

Tu n’es pas un oiseau
tu es la danse des oiseaux dans la gouache
ta peinture colle au tableau
et sous tes ailes il y a
encore toute la couleur du mystère

Tu dors pour l’instant
et cherches
l’alignement vertical

A découvrir aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.