IMG_1745 light

#24 – Les adieux

je n’ai rien trouvé à mettre
dans les trous où s’étendaient tes gestes
rien trouvé à serrer
qui n’ait fini dur comme le poing

la maison est légère
en papier que je leste
de quelques gouttes d’encre
car toute vide elle s’envolerait
vers l’impossible montagne

de graines comme tes cils
j’érige des mondes fractals
qui font d’étincelantes et blondes campagnes
et me réchauffent parfois

il faut comprendre que la lumière
ne passe plus les fenêtres
que le soleil ne me reconnaît plus
et ma présence exagère le vide

A découvrir aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.