Âpnée / fragment 7

     Aujourd’hui je me suis levée et j’ai dit que ma chambre était une hutte et moi la dernière amazone de ma tribu. Toutes mes sœurs étaient mortes. Il ne restait que moi.
Cependant, j’ai dit qu’il existait quelque part dans la forêt une pyramide gardée par un homme à tête de chien et aux doigts de diamant.
J’ai dit encore, c’est moi qui suis prisonnière dans les entrailles de cette pyramide.
J’ai dit, peut-être que le gardien à tête de chien et aux doigts de diamant est à la solde des conquistadors.
J’ai dit, c’est moi qui vais délivrer la grande prêtresse *** enfermée dans les entrailles de la pyramide.
J’ai dit, je vais couper la tête de l’homme à tête de chien et aucune de ses caresses de diamant ne pourra m’atteindre et trancher ma première peau.
Sans une boucle de travers, j’ai dit, je dénouerai le labyrinthe.

Fragment suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.