18261799545_ba74e9178f_k

#30 – Illumination

Nuit du monde
coule en mes lumières mortes
pour allumer un feu des ombres
de la suie de la graisse du mensonge des hommes
saisis la corde désaccordée de ma gorge
et entre les bleus infinis
joue l’hymne
des hauts-plateaux de Samsara

révèle à mon cœur
les chants souterrains
l’ombre des ombres
et le fil de soie
tendu entre les cris
des vivants ou des morts

enclenche sur leur piédestal solitaire
les rotors de mes pieds immobiles
découvre les chemins les alizées
ouvre les bouches sans amis
et défais tout ce qui a été fait
à l’écart de ton empire

A découvrir aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.