IMG_2412

#31 – Nuit en montagne

Mer des arcs-en-ciel
tendre à finir tes caresses
levant plus long qu’une vie d’homme
et lumière pure de la roche
Géant
tu dors les yeux ouverts
ta pupille
horizontalité du monde non-horizontal
ton souffle brume du temps figé
et ton doigt mes chemins

Dans les nuées de fer et de quartz
j’ai trouvé le sentier de la nuit sourd-muet
la mère mouflon a léché la sueur et les graines à mes tempes
et m’a donné le sein
j’ai bu jusqu’à m’en faire des cornes et des sabots

Au matin forcé
toutes portes enfoncées
j’étais retourné dans un costume d’homme saoul
avec dans la poche trois pierres
de fer et de quartz

A découvrir aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.