IMG_2884(low)

#36 – Dessus dessous

mouvements fantômes enfermés sous la langue
comme les draps agissent dans la nuit
dessus dessous la peau
dessus dessous la nuit
et tissent la robe des nymphes
qui ne verront jamais le jour

l’oiseau du soir et sa mort infinie
piaillent un cri d’éléphant
dessus dessous la peau
dessus dessous la nuit
le vent évadé du monde évadé
gît tranché au pied du soleil
oiseau-roi sans tête et tête sans bois
et la rosée du sang des ombres et des eaux souterraines
brûlée vive
entre loup et chien

le ciel vrai
soleil des ombres et des lumières égales
écume sur l’envers luminescent des paupières
le sel poudre à canon
les étoiles uniques
et les dieux masqués
de masques à oxygène

A découvrir aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.