vautour

#56 – La tombe d’un labyrinthe

Les souvenirs que tu auras oubliés
seront un carré de lumière
dans le jardin qui ne connaîtra plus
que la nuit
et les rugissements du vin

Mes bras frapperont pour réveiller le cœur
mes lèvres baiseront pour ranimer le souffle
mais il n’y aura qu’un carré de lumière
parfaitement égal
et autour épars les ruines du temple
les calices retournés et les ossements du vin

La porte de minuit ne s’ouvrira plus jamais
et les étoiles devenues oiseaux fixes
tomberont l’une après l’autre
dans un fracas cristallin sur le pavé des routes
derrière les hautes clôtures

Mon corps sera refermé
et le nom dormira
sous le carré de lumière
dans le jardin sans accès

Photographie : http://www.fool-artistic.fr/

A découvrir aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.