IMG_3848

Âpnée / fragment 44

l’oreiller contient les cris
mais rien ne m’arrache au silence
le ventre est de bile effervescente
mes veines restent cachées
lâches
bruit de succion de la vie
s’accrochent au sang stupide

je tente
les scarifications
mais lâche
mon couteau et le reste

jaillit en retard
le premier trait d’une lettre rouge pâle

Fragment suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.