Âpnée / fragment 55

même plmus la force de dire je t’aimle aux gens que j’aime, maudite soit la langue, maudites soient l’écriture et ses méandres, maudits soient tout ce qui réunit et sépare, maudits tout ce qui s’allume puis s’éteint, maudit le bruit et maudit le silence
gloire au pays immobile
et que la feuille reste feuille
et que la langue reste langue
et que le mot reste mot
et ne sorte plus jamais
de l’enfer qui l’a vu naître

Fragment suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.