Âpnée / fragment 63

Je me suis réveillée. J’ai fait les choses importantes de la vie, aller aux toilettes, boire de l’eau. Ensuite, je me suis installée à mon bureau, il était encore tôt le matin, j’ai réfléchi à ce que j’allais faire. J’ai ouvert mon fichier texte, j’ai lu les dernières phrases de ma nouvelle sur l’empire Teotihuacan, puis j’ai refermé le fichier texte. J’ai poussé le clavier au fond du bureau et j’ai allongé toute ma tête sur le verre froid du bureau, c’était agréable. Après ça, j’ai regardé par la fenêtre, la même depuis plus de dix ans, celle que l’on retrouve dans chacun de mes textes sur la mort. Enfin, j’ai pris un stylo, une feuille de papier et j’y ai écrit mon prénom. Il m’a semblé irréel.

Fragment suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.