IMG_4988

Âpnée / fragment 68

Je ne sais pas si je veux encore vivre dans le futur.
Comment font les autres écrivains ? Ont-ils accepté leur syndrome de Cassandre ? Comment se contentent-ils de cette petite maison aux fenêtres toujours closes où rien ni personne ne vient jamais, rien ni personne de vivant ?
Bref, s’il est possible qu’un jour quelqu’un daigne écouter mes prophéties, en voici une pour toi, mon ami Croque-chat :

le 28 mars de l’an 2017, alors que tu seras divinement âgé de trente-trois ans, tu mourras des suites d’un cancer étendu de ta joue à ton foie, et le 1er avril, sans blague, le 1er avril, tu seras enterré sur les hauteurs de Montauban, sous une tombe encore sans marbre, mais un chouette endroit en vérité, quoique probablement un peu venteux. Evelyn jettera une cigarette roulée sur ton cercueil et les gens esquisseront un sourire nerveux, lâché puis reniflé. Il y aura des absents, je te préviens, mais personne ne leur en voudra vraiment. Je ne crois pas qu’il soit normal que des enfants se rendent seuls à un enterrement.
quelques mois plus tard, j’adopterai une chienne. Vous ne vous rencontrerez jamais, absolument jamais, ce qui fera de moi
une deuxième personne.
ensuite, chaque fois que quelqu’un mourra et que quelqu’un le remplacera, je deviendrai
une nouvelle personne, laissant derrière, de plus en plus lointain, le premier monde.
tu fais parti du premier monde.
alors pour le sauver, et si tu arrives à croire à cette prophétie, sauve-toi
maintenant.
si tout se passe bien, nous nous retrouverons, je ne sais pas où, mais fais-moi confiance, c’est notre seule chance
ma chienne sera là elle aussi
et si tu le veux encore, on ira chercher les trésors celtes et gaulois dont tu parles chaque soir
j’essaierai d’y croire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.