Âpnée / fragment 78

Tombe, paresse !
Paresse, tombe !
Tombe, tombe !
Paresse, paresse !

/

le goût de la paix
n’a pas de goût
il faut choisir
entre le goût et la paix

//

j’ai déjà réduit
mon vocabulaire à ton nom
je veux maintenant réduire
le monde à ton corps

///

sueurs chaudes et sueurs froides
cœur à gauche
cœur à droite
le ciel fait un tour
et s’arrête encore
tête en bas
les étoiles ont rallongé l’écharpe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.