Clément / fragment 203

Je sais que même invisibles les étoiles dans le ciel sont dans le ciel.
Je vais tomber, rejoindre le panthéon. Ma tête dans quelques secondes sera si lourde que rien ne pourra plus l’arrêter.
Je sais que même invisibles les oiseaux dans le ciel sont dans le ciel.
Je sombre et rien n’est différent du moment où je croyais ne pas sombrer.
Lorsque ma nuque frappera le trottoir, je serai mort.
Je sombre et mes yeux éreintés n’arrivent plus à tenir les dernières ficelles de mon corps.

Fragment suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.